La vue d'ensemble

A blurry image of a manCertaines personnes sont susceptibles aux crises provoquées par effet stroboscopique, clignotant ou clignotant effets. Ce type de saisies est parfois désigné sous une crise photoepileptic parce qu'elle est causée par des impulsions de lumière (d'où le préfixe "photo") interagissant avec des neurones lumière réceptif de l'œil et du système nerveux central de l'organisme.

La plupart du contenu Web est totalement inoffensif pour les individus ayant des tendances photoepileptic. Même la plupart des animations, des vidéos, le déplacement de texte, et les objets Flash ne présentent pas de danger. Toutefois, certains développeurs insistent sur les effets dramatiques de clignotant ou des lumières qui clignotent et des effets stroboscopiques-comme. Objets de style la science-fiction Flash, extraits de films d'horreur, et des bannières publicitaires bon marché prospectifs sont parmi les pires contrevenants. Peut-être que les créateurs de ces effets pensent qu'ils sont «cool», mais ils sont aussi potentiellement dangereux. Les développeurs doivent faire tous les efforts pour s'assurer que leur contenu n'a pas encore effet stroboscopique, clignotant, ou les effets de clignoter.

Ce qui constitue stroboscopique, scintillement, ou clignotant?

Le contenu Web de Directives pour l'accessibilité décrivent des seuils spécifiques pour la taille, la fréquence (plus rapide que trois clignotements par seconde), l'intensité ou le contraste des flashes, et la couleur rouge. En général, si le contenu clignote plus de trois fois par seconde, est notamment important (une petite image d'animation ne serait pas provoquer une crise), possède contraste lumineux dans les éclairs, il peut provoquer une crise et doit être évitée. De la note est que l'article 508 interdit les effets de scintillement avec une fréquence supérieure à 2 Hz (clignotements par seconde) et inférieure à 55 Hz. Alors que très peu de contenu dans les pages web se réunira les seuils WCAG, vidéo en ligne présente parfois des effets spéciaux qui ne répondent eux.

Même si l'objet ne provoque une crise, il peut causer des nausées ou des vertiges chez certaines personnes. Aucune des ceux-ci est aussi grave d'un risque pour la santé comme une crise véritable, mais ayant les utilisateurs à associer mentalement votre site web avec des sensations de nausée n'est probablement pas la meilleure décision de conception, au moins en termes de visites de satisfaction des utilisateurs et de répétition. Dans certains exemple, une image n'a même pas besoin de se déplacer à l'origine de ces effets. Graphiques à contraste élevé avec des lignes parallèles serrés peuvent avoir des effets similaires, en raison de l'illusion d'optique que des parties de l'image sont en mouvement. En plus, le contenu peut être distrayant animation à certains utilisateurs, en particulier les utilisateurs avec des niveaux élevés de distractibilité.

l'exemple

Le préavis

Les exemples suivants sont des exemples MAUVAIS! Ne vous pas procédez ces liens si vous pensez que vous pourriez être susceptibles aux crises photoepileptic.

La conclusion

En raison de la nature potentiellement grave des crises, les développeurs doivent être très prudent pour éviter toute graphiques, des animations, des films, ou d'autres objets qui ont effet stroboscopique, scintillement, ou clignotant effets. Les développeurs doivent également éviter graphiques qui peuvent induire des nausées ou des vertiges, ou qui peuvent être source de distraction.

Translated by Anna